Αττίκη

 Canal de Corinthe

L' ouest de la région est délimité par le canal de Corinthe, véritable tranchée dans l'étroit isthme de Corinthe qui fait la jonction entre le continent et le Péloponnèse.

Pour apprécier au mieux la vue sur cet étroit canal, pas adapté au trafic fluvial actuel (et heureusement) mais aux proportions extraordinaires et gigantesques tout de même, il faut sortir de l'autoroute Athènes - Corinthe à la sortie de Loutraki et empruntez l'ancienne nationale. Un parking après le pont enjambant le canal permet de s'arrêter et d'aller se promener sur le passerelle mobile en acier qui tremble à chaque passage de camion. Autour de parking, une quantité incroyable de boutiques à souvenirs et de cafés. C'est ici que s'arrêtent bien sûr tous les touristes, tous les cars de tourisme et aussi tous les cars de ligne. Ces derniers y font une pause repas (petit déjeuner, déjeuner, casse-croûte) afin de se reposer.

La falaise qui a été taillée entre 1882 et 1893 ont une hauteur de maximum 79,5 m. la tranchée est longue de 6,343 m et fait 24,6 m de largeur (sauf à un endroit où il est plus large afin de former un garage).

 

L'idée de creuser un canal afin d'éviter de faire le tour du Péloponnèse remonte à longtemps.

Les Corinthiens avaient construit une voie pavée dite le diolcos mise en service vraisemblablement au 6ème siècle avant JC (d'après les lettres de l'alphabet corinthien, gravées dans le roc en plusieurs endroits) et utilisée encore jusqu'au 12ème siècle après JC. Le diolcos appelé aussi dromos (route) permettaient de transporter les navires sur des chariots. C'était une piste composée de dalles de calcaire creusées de 2 rainures parallèles distantes de 1,50 m.

On peut reconnaître le diolcos en allant vers la sortie nord du canal. Pour cela, il faut aller vers le ville de Corinthe dans le Péloponnèse et juste à l'entrée de la ville prendre la route sur la droite allant vers Loutraki dans l'Attique. Aux abords du pont, on peut voir vers le sud d'abord le début de la "dromos" puis sur le nord du canal une autre partie.

Des empereurs tels César, Caligula, Néron, Hadrien, Hérode Atticus songèrent à percer l'isthme. Néron fut le premier à mettre à exécution le le projet en l'an 67 après JC. Vespasien, plus tard,  fit amené de Judée 6000 prisonniers juifs. On ne voit plus trace de ces travaux depuis l'ouverture de la tranchée actuelle, les ingénieurs modernes (au début français) ayant repris le tracé antique.

Sur le pont de la nationale, de chaque côté de la route il y a un passage pour les piétons et les touristes admirent la belle échancrure dans l'isthme. Ils peuvent distinguer les différentes couches de terrain : alluvions et sables marins sur le haut; marnes et roches calcaire en bas. Mais en général, ce qu'attend le touristes, c'est la photo avec le canal emprunté par un caboteur ou mieux un navire de croisière tiré par un remorqueur (seuls navres pouvant passer dans le peu de largeur du canal) La photo sera encore plus réussi si en même temps sur le temps de chemin de fer plus au nord passe un antique et toussoteux train.

Il y a un million d'année le Péloponnèse é tait encore rattaché au continent ce qui montre bien que le golfe de Corinthe (et la Grèce en général) est une région hautement sismique (une des plus sismiques au monde). Ceci a amena les scientifiques à créer un observatoire permanent composé de forages recoupant les failles actives et les divers capteurs aux alentours. Avec l'observatoire, fut mis en place le projet Corinthe.
Pour plus d'information, lire les sites ci dessous :
site d'Arte (émission du 6 février 2001)
Analyse mécanique du portique de forage (pour les plus scientifiques)
GRD Corinthe

Loutraki est une station thermale et lors de votre séjour en Grèce, vous boirez souvent de l'eau de Loutraki (alcaline et légèrement magnésienne). D'apparence moderne, c'est un ville plus agréable que sa voisine du Péloponnèse : Corinthe. La ville est surtout fréquentée par les grecs et les bords de mer comportent de nombreuses terrasses de café qui rendent la barre de béton plus  sympathique. Au nord, le mont Gérania plonge directement dans la mer et le paysage devient d'un coup plus sauvage.
 

Contactez-moi

aideAide haut de loa pagehaut de page