La musique grecque actuelle peut être divisée en 3 grandes catégories: le laïko, le dimotiko et les chants des îles (nissiotika). Cette division provient naturellement des divisions géographiques et sociologiques: la ville, la campagne, les iles, ... Tous ces courants se sont regroupés pour former la musique grecque actuelle qui emprunte souvent ces 3 styles tout en l'agrémentant d'apports étrangers. Nous évoquerons à part 2 formes dérivés des 3 premières qui ont une place particulière dans la musique grecque: le Rébétiko et le smirneïko.

Un peu d'histoire de Grèce d'abord pour comprendre les racines de la musique grecque.
Au 15ème siècle, la Grèce est totalement occupé par l'empire turque (après la chute de Constantinople en 1453). Durant les 4 siècles de domination byzantine, la musique est surtout basée sur des chants de type grégoriens. Les instruments traditionnels évoluent sur des formes plus élaborées comme le santouri, le luth et les flutes.

Retour haut de pageRetour haut de pageDIMOTIKO (qui signifie qui vient du peuple)
Le démotiko est né du mariage de ces différentes formes musicales traditionnelles. C'est une musique qui retrace les événements de la vie courante des villages comme la moisson, les récoltes, le mariage, la mort....
Certaines de ces lamentations sont des réminiscences de forme musical style flamenco. L'héritage musical du moyen-age grec est assimilé par les religieux orthodoxes. Elle leur sert pour chanter et décrire la vie religieuse. C'est aussi pour eux, une façon de s'opposer aux turques au travers des clarinettes. Dans le nord de la Grèce, l'influence des Balkans est très importante et se ressent dans les flutes.

Retour haut de pageRetour haut de pageNISSIOTIKO (qui signifie qui vient des îles)
En fait, comme la majeure partie des îles sont restées sous la protection vénitienne, la musique des iles est moins influencé par la domination turque. Elle est basée sur le modèle des rythmes occidentaux avec un rôle important du violon et du luth grec (qui est un dérivé de l'instrument du moyen age européen.).

Retour haut de pageRetour haut de pageLAIKO (populaire)
La forme dominante est le laïko (qui veut dire populaire). Cette musique est née dans les cités modernes. C'est le mariage du démotiko, du rébétiko et du smirneïko.

Retour haut de pageRetour haut de pageSMIRNEIKO
Sorte de rébétiko venant de la ville turque de Smyrne (Izmir maintenant)

Retour haut de pageRetour haut de pageREBETIKO (voir le chapitre consacré à cette forme musicale)

.

Contactez-moi

aideAide haut de page